Vide - plein

Il y a des moments de manque et de vide qui creusent à l'intérieur, là, dans l'estomac, comme si il y avait une aspiration et une absorption infinie vers un néant sans lumière.... tout l'espace semble s'amenuiser, se réduire, se contracter... Il y a des moments de joie intense où nous nous sentons remplis, rayonnants, lumineux, comme un soleil brûlant et en expansion, en communion avec ce qui nous entoure, intensément en vie. Alors il faut inspirer, et expirer, reprendre conscience dans l'instant présent, du mouvement perpétuel de transformation, de l'alternance de joies et de peines, de pleins et de vides... et laisser couler, être fluide.

Ne nous confondons pas avec les émotions. Elles ne sont pas nous. elles ne font que passer.

Pensée du samedi - avec thé choco tea - Amandine-sur-les-montagnes-russes-des-émotions
CATÉGORIES
Restons connectés